11 novembre 2018 - le Centenaire de la Grande Guerre vu par les enfants de l'école

Scolaire jeunesse : 

11 novembre 2018 -  le Centenaire de la Grande Guerre vu par les enfants de l'école de Saint-Alban de Montbel.

La mairie de Saint-Alban de Montbel vous avertit de vos droits. Cet article met en scène des enfants mineurs de l'école, vous pouvez exercer votre droit à leurs images - en savoir plus...


 

Nénette, Rintintin et Radadou...

Réalisés par les enfants des écoles de Saint-Alban de Montbel en fils de laine.

Une très jolie histoire...

Nénette et Rintintin étaient un couple de poupées porte-bonheurs françaises, apparu à la fin de la Première Guerre mondiale. L'origine de ces deux petites poupées provient de Francisque Poulbot illustrateur célèbre représentant des "titis parisiens", les gamins des rues.

Nénette et Rintintin deviennent deux petits mannequins, généralement en fils de laine, reliés par un fil faisant penser à un chapelet. Elles sont très populaires en 1918, alors que la capitale est à portée de l'artillerie ennemie, et sont offertes au fiancé, à l'être aimé, qu'il soit au front ou non. Ils sont parfois accompagnés, comme sur des cartes postales, de leur enfant Radadou.
Ces petites poupées sont envoyées à l’être aimé, civil ou militaire, avec l’espoir de le voir protegé des obus par le simple pouvoir protecteurs de ces petits morceaux de laine. Les soldats les accrochent à leur uniforme, les fiancées et épouses restées à l’arrière à leur manteau ou au-dessus des berceaux.

Le saviez-vous ?

Nénette et Rintintin ont connu un tel succès (cartes postales, magazines pour enfants et même peintures sur les carlingues d’avions de chasse…) qu’ils ont largement dépassé les frontières françaises et se sont même répandus parmi les troupes alliées.

Quand en septembre 1918, un caporal américain, Lee Duncan, tombe sur un chenil bombardé à Flirey (Meurthe-et-Moselle) et y sauve deux jeunes chiens, il les baptise tout naturellement Nénette et Rintintin. Si Nénette décède peu de temps après ; Rintintin lui, suivra son maître aux Etats-Unis et fera carrière à Hollywood grâce à son extrême agilité dans des films de 1922 à 1931. Certains de ses descendants deviendront la star de la fameuse série télévisée américaine, Rintintin.

Décédé en 1932, son corps est rapatrié en France où il est enterré désormais dans le cimetière pour chiens d’Asnières (Hauts-de-Seine).

En savoir plus sur le chien Rintintin...