Une lettre du curé de Saint Alban de Montbel à propos d'un noyer - 1907

Lettre écrite par Bruno Laverne curé de Saint Alban de Montbel en 1907 concernant un noyer (un arbre) localisé entre l'église et le presbytère.
Il y est fait référence à la Fabrique et au Conseil Fabricien (voir à la fin)

Le noyer est toujours là (2016) ou du moins un de ces rejetons...

Il a toujours été là...

 


Bruno Lavergne (1860-1938) est inhumé dans le cimetière de Saint Alban de Montbel.

La lettre

Le texte

Mises à la ligne conservée dans le texte ci-dessous en relation avec le texte original

Le 11 mars 1907

Monsieur Denat,

Puisque vous me faites d'honneur de me mettre
en cause au sujet d'une affaire qui aujourd'hui
me concerne bien peu, mais bien la commune
de Saint Alban de Montbel, (aussi c'est Mr le Maire
avec son conseil qui s'est opposé il y a quelques
temps à ce que l'on abatte le noyer en question).
Vous me permettez de vous dire franchement
que vos renseignements ne me paraissent pas bien exacts.
Que Mr le Comte de Chambost ait jadis
autoriser le curé de la commune de St Alban à prendre
les fruits de cet arbre, comme vous le dites, mais
qu'il m'a donné ni l'arbre, ni le terrain sur
lequel il se trouve. Laissez-moi vous dire
que cela me parait au moins pour la première
partie plus facile à affirmer qu'à prouver.
Car le noyer en question a été planté par un
de mes prédécesseurs Mr le curé C. Labert aidé
par un jeune homme qui était alors son clerc
et qui est encore vivant. Il a tenu lui-même
l'arbre pendant qu'on le plantait.
Cet arbre a été placé tout près du mur du cimetière
mur que l'on avait dû construire peu auparavant
et sur un terrain que Mr le Curé pouvait croire bien
fabricien [1] en communal puisque un témoin me
disait lui que pour construire le long du mur
à cet endroit, (il l'avait vu lui-même), ou avait
partagé la tombe d'un défunt dont il m'a cité le
nom et l'arbre avait par conséquent été planté
en bonne partie du moins sur l'autre moitié de la tombe.
Quand a-t-il été planté ? Exactement je ne puis le
dire, mais le mur a été fait en 1848 et Mr le
Curé C. Labert qui a fait la plantation est mort en
1859. Ce qui peut donc faire de 50 ou 60 ans que
l'arbre a été planté, et que les fruits quand il y en a
eu, ont été recueillis par les curés successifs sans
contestation aucune que je sache, ni de la part de Mr.
le Comte de Chambost, ni de la part des fermiers
qui ont toujours reconnu que les fruits de cet
arbre ne leur appartenaient pas.
Et il y a une douzaine d'années alors que la
Fabrique [1] n'avait pas encore fait à la Commune la
cession de ses biens, les vieillards qui composaient
le Conseil fabricien étaient tellement persuadés tous
que ce moyen était bien de Fabrique qu'ils ont délibéré
en une séance à laquelle j'assistais comme curé. Des
premiers temps que j'étais à St Alban s'ils ne devaient
pas le faire abattre pour employer le montant à diverses
réparations nécessaires à l'église et au presbytère. Donc
le Conseil a décidé de surseoir à l'abattage de l'arbre
et de demander un secours aux Mrs Frères Chartreux
ce qui a été fait.

Cela sont Monsieur les renseignements qui m'ont
été transmis par des témoins oculaires dont je
pourrais vous dire les noms, renseignements que
j'ai l'honneur de vous transmettre en vous
priant, Monsieur, d'agréer mes bien sincères
salutations

Bruno Laverne curé
de Saint Alban de Montbel

------------------------------------------------------

Bruno Laverne
M. LAVERNE Bruno Antoine
Date Naissance : 12.01.1860
Lieu de naissance : St Béron (73)
Profession : Curé    
Date Décès : 08.01.1938    
Lieu de Décès : St Béron (73)
Inhumé dans le cimetière de Saint Alban de Montbel

Sur la tombe
Bruno Laverne
Né à St Beron 1860
Curé de Saint Alban de Montbel
de ? à 1938

------------------------------------------------------
[1]
La fabrique, au sein d'une communauté paroissiale catholique, désigne un ensemble de « décideurs » (clercs et laïcs) nommés pour assurer la responsabilité de la collecte et l'administration des fonds et revenus nécessaires à la construction puis l'entretien des édifices religieux et du mobilier de la paroisse : église(s), chapelle(s), calvaire(s), argenterie, luminaire(s), ornement(s), etc.

Les membres du conseil de fabrique sont donc des administrateurs désignés plus spécifiquement par les termes de marguilliers et de fabriciens.

Les revenus de la fabrique provenaient des quêtes, offrandes, dons en nature, loyers et fermages, legs mais aussi de la location des places de bancs dans l'église qui fournissaient un revenu régulier (bien souvent perçu annuellement à date fixe) pour la fabrique.

Voir l'article concernant les comptes de la Fabrique pour Saint Alban de Montbel en 1882


En savoir plus :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_de_fabrique
https://fr.wikipedia.org/wiki/Marguillier


Bernard-Paul Eminet - Saint Alban de Montbel - 2016